La tradition

Le mot « tradition » (en latin traditio, « acte de transmettre ») dérive du verbe tradere, « faire passer à un autre, livrer, remettre ». Littré en a distingué quatre sens principaux  dont l'« Action par laquelle on livre quelque chose à quelqu'un » ; ou encore « tout ce que l'on sait ou pratique par tradition, c'est-à-dire par une transmission de génération en génération à l'aide de la parole ou de l'exemple » (Dictionnaire de la langue française). Le rhéteur Quintilien, dans le De institutione oratoria, donne à traditio le sens d'« enseignement ». Toutefois, la tradition n'est pas uniquement la transmission d'acquis, de faits ou de pratiques antérieures. Elle se doit d'intégrer des existants nouveaux en les adaptants aux existants anciens. 

Dans les Compagnie d'arc, la Tradition joue un rôle important puisqu'elle nous enseigne un ensemble de règles qui régissent à la fois l’exercice du tir à l’arc dans le jeu d’arc, nous invite à nous remémorer certaines fêtes et événements historiques ou certaines pratiques, mais également tend à définir des comportements chevaleresque et les rapports humains des membres de la Compagnie entre eux, notamment à travers la devise des Chevaliers de l'Arc "Honneur et Courtoisie", ce qui implique la notion de solidarité, de respect et de maitrise de soi au sein de la Compagnie. Aucune notion de compétition ou de rivalité existe entre nos archers, partage et convivialité sont les maîtres mots de nos actions. La tradition vise donc à assurer la sécurité des archers sur le pas de tirs, la discipline, le respect des autres et veille à ce que chacun ait un comportement digne envers les autres.

Concours de tir à l’arc,

années 1480-90

Représentation du Jeu Beursault

Entraînement au tir au longbow en Angleterre, années 1325-1340

Quelques exemples ...

Sur le pas de tir... sécurité et respect avant tout!

Chaque nouvel archer voulant pénétrer sur le pas de tir devra veiller à observer certaines règles. il devra notamment s’assurer avant de lancer sa première flèche qu’il ne pénètre pas sur un jeu déjà utilisé ou complet. Le cas échéant, il devra signaler son arrivée en criant "un entrant!", pour signaler qu'il y aura un nouveau tireur, que plus de flèches seront en cibles avant de pouvoir les récupérer. Il pourra tirer que si l'ensemble des autres archers se trouvent du côté du Logis.

Avant de pouvoir libérer sa première flèche, il n'aura pas oublié de saluer via l'expression de rigueur. Ce salut est destiné à prévenir les archers présents qui devront répondre, mais aussi une marque de respect envers tous ceux qui ont fréquenté le pas de tir, mais aussi à saluer les buttes.

Pour aller récupérer ses flèches, il faudra attendre que le dernier tireur ait donné le signal. Mais attention, seul le Roy peut emprunter l'allée centrale, les autres archers devront emprunter l'allée se trouvant sur le côté...

Célébrations particulières

La Compagnie célèbre le Saint patron des Archers, la Saint Sébastien. Elle réalise également des tirs particuliers comme le Tir du Roy ou de l'Abat l'oiseau (un archer devant tirer à 50m, sur des "oiseaux" (un à chaque butte) qui sont de petites statues de bois fixées au centre des cartes. La taille de la partie faisant face au tireur doit faire 26 mm de large et 52 mm de haut (environs). Ils doivent être réalisés dans un bois relativement tendre (peuplier, bouleau, balsa…) ou le tir du Roitelet (même chose mais pour les jeunes à 30m). Par ailleurs, elle organise tous les ans son Prix Général, dans le respect de la tradition du jeu de beursault.

© 2023 by Compagnie d'arc de Fontenay-sous-Bois association loi 1901
Toutes les photos publiées sur ce site sont réputées avec accord des intéressés. Conformément à la loi "Informatique et Liberté" du 6 janvier 1978, toute personne a un droit exclusif sur son image et sur l'utiisation qui en est faite. Elle peut s'opposer à la diffusion. Proudly created with
Wix.com