Histoire de la 2e Compagnie d’Arc de Fontenay-sous-Bois 

Les Compagnies d’arc sont, de toutes les sociétés sportives, les seules qui peuvent se glorifier d’un long passé, et la « 2e Compagnie des Chevaliers de l’Arc »  qui fut créée le 5 avril 1847 ne déroge pas à cette affirmation. Elle est installée au 41 rue du Clos d’Orléans, où elle se trouve encore de nos jours avec son jeu d’arc. Il s'agit de la plus ancienne association sportive de la commune de Fontenay-sous-Bois.

Le Maire de l’époque, M.Vitry, signa le registre des délibérations, ainsi que le règlement qui comportait alors 25 articles. La « partie d’installation » fut tirée le 11 avril 1847 et le bureau constitué le même jour. Le premier Président (Capitaine dans une compagnie d’arc) fut M. Chabrier et le Premier Roy fut M. Lebert (le Roy est la personne qui a tirée et descendu un oiseau en bois dans le jeu de Beursault, à 50 mètres).

Vinrent ensuite au long des années, jusqu’au centenaire, Messieurs Poupart, Sevenans, Lapie, Edighoffer, Ledoux, Rambau, Foucart, Epaulard, Guérin, Clément, Fauconnier, Lecomte, Pomart, Pitou, Balestra, Delors, Taupinard, Vitry, Laruelle, Darridan, tour à tour Capitaines et Roys. Tout ces noms rappelleront certainement à d’anciennes familles fontenaysienne, le nom d’un père, grand-père ou arrière-grand-père, pratiquant le tir à l’arc.

Le 27 mars 1848, le registre relate la présentation du drapeau au Maire et la bénédiction de ce drapeau à l’Eglise. Tout au long de l’histoire de la Compagnie, on relève chaque année l’organisation d’un tir appelé « Tir Général », auquel participaient les Compagnies d’alentour. Ce tir existe encore de nos jours ; mais celui-ci est communément désormais appelé « Prix Général ».  Le 21 avril 1867, pour le 20e anniversaire de sa création, la Compagnie se réunit pour un tir qui permet d’attribuer 2 médailles offertes par sa Majesté NAPOLÉON III.

Le 18 avril 1900, la Compagnie participe au Concours International organisé par la Compagnie de Vincennes (94) à l’occasion de l’exposition Universelle. Fontenay-sous-Bois figure, dans les résultats, à la 8e place. Le registre reste vierge entre 1912 et 1920. Après la tourmente, le sport se réorganise et de nouveaux statuts sont déposés à la Préfecture, le 29 septembre 1922. Lors de l’assemblée du 2 octobre 1939, on commente la mobilisation et on prend des dispositions pour exempter de cotisation et aider les familles des Archers mobilisés. En 1947, pour fêter le centenaire de la Compagnie, est organisé un grand concours de cibles en plein air, au Stade Germain, et un nouveau registre est ouvert le 5 avril 1947.

A partir de cette date, le tir à l’arc évolue rapidement, tout en conservant ses traditions et sa vocation première, qui est de promouvoir et de faire pratiquer cette discipline. La Compagnie, tout en voulant continuer à perpétrer les traditions de la Chevalerie d'Arc, s'oriente vers le tir sportif. Roger Bonnardot, voulant découvrir cette activité, devient après quelques années une personnalité importante de la Compagnie. Intronisé Chevalier en 1966, il va entretenir le jeu de Beursault en y réalisant de nombreux travaux. Sa femme Paulette viendra le rejoindre un an plus tard. Elle deviendra la première femme archer de la Compagnie en 1967.

Sous l’impulsion de nouveaux Capitaines, avec l’aide de la Municipalité de Fontenay-sous-Bois, et de son jeune Maire Louis Bayeurte, ce sera la construction d’un premier pas de tir d'entraînement à l’ancien gymnase Joliot Curie en 1972, puis son agrandissement en 1975. C’est le premier gymnase du département à être équipé pour le tir en salle. En 1978, est construit au stade Le Tiec, un pas de tir offrant la possibilité de tirer jusqu’à 90 mètres. C’est le Maire, Louis Bayeurte qui vient l’inaugurer. Il prendra quelques leçons avant de pouvoir décocher les premières flèches sur ce nouveau pas de tir. Là aussi, les tireurs fontenaysiens sont les premiers du département à bénéficier de ce type d’équipement. Toutes ces installations ont permis à Fontenay-sous-Bois d’organiser de nombreux concours en salle et en plein air.

A cette même époque, la réalisation d’une nouvelle branche du RER A est engagée pour le développement de la Région Ile-de-France. La 1ère Compagnie d’arc, implantée rue Gaston Charles, se trouvant sur le tracé de cette voie ferrée et n’étant pas propriétaire de son terrain, se voit expulser. Les Chevaliers et les Archers de cette Compagnie, créée en 1810, sont accueillis par la 2e Compagnie d’arc en 1978, après avoir officialisé leur dissolution.

De nombreuses médailles et coupes, aux niveaux départemental, régional et national viennent orner les étagères de la Compagnie. Les jeunes ne sont pas oubliés : la Compagnie organise le premier Critérium Jeunes du Val de Marne, en 1980, au stade Salvador Allende.

 

Fin 1987, plusieurs membres du bureau étant en désaccord sur l’évolution de la Compagnie, ils décident de créer un nouveau projet sportif en reprenant les statuts de la 1ère Compagnie. Cette scission s’est passée dans la douleur mais depuis, les faits ont prouvé que deux Compagnies d’Arc pouvaient coexister sur notre commune.

Le 1er octobre 1988, au sein de notre propre Compagnie, il est décidé de distinguer deux entités juridiques : une Compagnie de Chevaliers et une Compagnie plus orientée vers le tir sportif. C’est ainsi que sont déposés en Préfecture les statuts de la « 2e Compagnie des Chevaliers de l’Arc de Fontenay-sous-Bois » (reprise du titre de création en 1847) et ceux de la « Compagnie d’Arc de Fontenay-sous-Bois ». Cette dernière est autorisée à localiser son siège social 41 rue du Clos d’Orléans et à utiliser le jardin d’arc de la Compagnie des Chevaliers de l’Arc.

Fin 1997, voit la mise en service du nouveau gymnase Joliot Curie, où se déroulent les entraînements du mercredi après-midi. Paulette Bonnardot, première femme Capitaine de la Compagnie, assure la formation des jeunes, aidée par son mari Roger. Ils participent aussi à la formation des adultes.

En 2004, Florian Folliet devient le plus jeune Empereur de la Compagnie (il faut faire tomber l’oiseau 3 années de suite pour être Empereur). Il sera également Champion départemental Beursault plusieurs fois. Après de nombreuses années passées à ce poste, Paulette Bonnardot cesse sa fonction de Capitaine, en 2004, mais elle reçoit le titre de « Capitaine honoraire ». En juin 2007, François Kerlidou devient l’un des plus jeunes Capitaines de la Compagnie.

Tous les ans en décembre, un tir de fin d’année est organisé au gymnase Joliot Curie. L’idée est de mélanger les niveaux et de faire se rencontrer les archers débutants et confirmés grâce à un tir loisirs, suivi d’un petit buffet, dont une partie est réalisée par les parents.En juin 2008, c’est l'occasion de fêter les 20 ans de notre pas de tir du Stade Le Tiec. Les anciens nous racontent la création de ce pas de tir, en nous montrant des photos de cette inauguration. Certaines de ces photos ont été encadrées et mises à l’honneur sur le pas de tir de notre Compagnie.Depuis, chaque mois de juin, les archers et les parents des plus jeunes viennent tous tirer ensemble au Stade Le Tiec. Juin 2008, voit aussi la remise de l’écharpe de Connétable à Paulette Bonnardot, pour les nombreux services rendus à la Compagnie. Elle rejoint ainsi son mari Roger Bonnardot, qui avait reçu cette même distinction en décembre 1974.

© 2023 by Compagnie d'arc de Fontenay-sous-Bois association loi 1901
Toutes les photos publiées sur ce site sont réputées avec accord des intéressés. Conformément à la loi "Informatique et Liberté" du 6 janvier 1978, toute personne a un droit exclusif sur son image et sur l'utiisation qui en est faite. Elle peut s'opposer à la diffusion. Proudly created with
Wix.com